French Arabic Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Czech English German Greek Hebrew Indonesian Italian Japanese Korean Latvian Polish Portuguese Russian Spanish Swedish Thai Turkish Ukrainian

NUMERATION ORALE (en France)

 

Les règles écrites en rouge sont valables en français, mais aussi à notre connaissance dans les autres langues.

Nous vous demandons de bien vouloir nous avertir des contre-exemples en écrivant à: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La numération orale est l’ensemble des savoirs permettant non seulement de prononcer les mots-nombres mais également de donner du sens à ces nombres; Les savoirs de numération orale permettent de comprendre les relations entre les valeurs des mots-nombres prononcés et la valeur du mot-nombre énoncé.

 

Exemples :

Dix-huit est énoncé, pour ce faire il a été prononcé dix et huit et nous avons 18 = 10 + 8.

Quatre-vingt est énoncé, pour ce faire il a été prononcé quatre et vingt et nous avons  80 = 4 x 20    et non pas   80 = 4 + 20.

 

 Regardons et essayons de formuler des règles qui interviennent.

 

De 1 à 16 :Première règle: Pour énoncer un nombre il faut prononcer un ou plusieurs mots-nombres. En France, de un à seize il ne faut prononcer qu'un seul mot-nombre.

 

De 17 à 79 : (17=10+7)  Deuxième règle : Si pour énoncer un nombre on utilise deux ou trois mots-nombres, et  que la valeur d'un mot-nombre prononcé n'est pas inférieure à celle du mot-nombre successeur (ce qui est le cas de 17 à 79) alors la valeur du nombre énoncé est la somme des valeurs des mots-nombres prononcés. 

 

De 80 à 179: (80 = 4 x 20)  Troisième règle :Si pour énoncer un nombre on utilise plusieurs mots-nombres, alors la valeur du nombre énoncé est obtenue comme résultat d’une opération définie en respectant les règles suivantes :

Si la valeur d’un mot-nombre prononcé est supérieure à celle du suivant, on écrit le signe "+" de l'addition.

Si la valeur d’un mot-nombre prononcé est inférieure à celle du suivant, on écrit un signe "x" de la multiplication.

Les calculs peuvent être effectués de la gauche vers la droite, dans l’ordre chronologique d’énonciation.

 

De 180 à 9999 : (180 = 100 + 4 x 20) Quatrième règle qui modifie la troisième:on n’effectue pas les calculs dans l’ordre chronologique : la multiplication est prioritaire sur l’addition.

 

 

De 10 000 à 999 999 :(10000 ce nombre n’a pas de nom spécifique comme 10 , 100, 1000. Mille joue un rôle privilégié.) 

Cinquième règle:  La lecture des nombres de plus de trois chiffres est segmentée, il est lu le nombre de milliers et le nombre d’unités.

 

A partir de 17000= (10+7)x1000, il devient nécessaire d'introduire les parenthèses, car 10+7x1000 = 7010.

 

De 1 000 000 à 999 999 999 : (en France, pour 1000 000 on ne dit pas mille milliers mais un million) Sixième règle qui modifie la cinquième:La lecture est obtenue en segmentant par tranches de trois chiffres et en énonçant les millions, les milliers et les unités.

Cliquez ICI pour accéder à un des articles abordant la lecture des "grands nombres" et répondez pour dévoiler des outils d'explication.

 

De 1 000 000 000 à …..  Les cultures peuvent diverger.

 

1 000 000 000 000 faut-il dire mille millions ou un milliard ?

Un milliard serait-il mille millions ou un million de millions que l’on appelle aussi un billion.

Il arrive un seuil au-delà duquel les règles ne sont plus très claires.


D'autres articles relatifs à la numération orale sont accessibles en cliquant,

pour les élèves de  4 ou 5 ans, de 5 ou 6 ans, de  6 ou 7 ans, de 7 ans , de 8 ans, de 9 ans , de 10 ans.

 

Quelques remarques :

Si pour la numération chiffrée : c’est le règne de la base 10, pour la numération orale c’est plus complexe.

La numération orale est dite complexe comme est complexe le système de mesure des durées.

Dans la numération orale : on ne fait pas des paquets de 10 tout de suite, et quand on se met à en faire à partir de 17, on ne va pas nécessairement les compter 1 à 1 : pensons à 70.

Si on a 10 paquets de 10 on pense bien à faire des paquets de 100.

Si on a 10 paquets de 100 on pense bien à faire des paquets de 1000.

Si on a 10 paquets de 1000 on ne fait pas de paquets de 10000, on attend d’avoir 1000 paquets de 1000 pour faire des paquets de 1 000 000.

Pour les anciennes énonciations du type quinze-cents ou dix-sept-cents décodée par 15x100 ou par (10+7)100, alors les règles énoncées ne sont plus valables.

Que s’est il passé en dix-sept-cent-quatre-vingt-neuf ? Une révolution qui n'a pas été achevée....

Mais au fait les règles de numération orthographique sont-elles plus simples que les règles de la numération orale ? Doit-on toujours mettre des tirets entre les mots-nombres prononcés pour énoncer un nombre ?

Faut-il écrire dix-sept-mille ou dix-sept mille ? Avant la nouvelle réforme orthographique, un "-" correspondait à "+" et un espace à "x" voir règle 3.